Comment compenser un vol Vienne Paris aller-retour ?

Mes amis,

Nous avions fait les calculs de la consommation d’énergie nécessaire pour un vol Gdansk et Varsovie et nous arrivions à 137 kWh.
C’était un "best case", pas d’accélération, nous considérions un vol à vitesse constante. (http://www.ffe-modem.org/allemagne-europe-centrale/node/522)

Il semble raisonnable de considérer une valeur double pour un vol (Paris-Vienne) plus de 2 fois plus long c-a-d 274 kWh.
1 kWh de CO2, c’est 0,312 kg par kWh (https://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9ros%C3%A8ne), 274 kWh c’est donc 85.5 kg de CO2.
Aller-retour c’est 171 kg de CO2.

C’est-à-dire, 46.6 kg de carbone. (C = 6 protons, O = 8 protons, CO2 = 22 protons – donc 171 kg de CO2, c’est 171*(6/22)=46.6 kg de carbone)

Un hêtre de 30 mètres de haut et 80 cm de diamètre au pied, pèse de l'ordre de 10 tonnes. (http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/partager_espace/a_pied/buch...)
C’est donc 7.1 tonnes de bois sec. (https://www.simplyfeu.com/page/info-conseils/combien-pese-1-stere-de-bois)
Le bois sec c’est environ 50% de Carbone.
46.6 kg de carbone c’est donc 1,4% du poids d’un hêtre.
Ds de bonnes conditions un hêtre met 60 ans pour atteindre 30 m.

Un vol Vienne-Paris c’est donc un an de pousse d’un hêtre.

Un hêtre c’est 18m2 de forêts. (https://tice.agroparistech.fr/coursenligne/courses/LESELEMENTSDEGESTION/....) Pour compenser mon vol Vienne-Paris, je devrais mobiliser 18 m2 de terre agricole pour y planter un arbre.
Si je le fais je compense 1 vol Vienne-Paris/an pendant 60 ans.

Il y a plusieurs problèmes :

  • J’utilise 18 m2 de terre agricole. (ressource essentielle)
  • Rien ne garantit que dans 60 ans mon hêtre aura poussé. Il y a changement climatique et je parie sur une production agricole dans 60 ans. Il est impossible de prédire l'état d'une ressource agricole à 30 ans avec un climat non stable.
  • Que fait-on de l'hêtre une fois l'arbre arrivé à maturité? Nous l'enfouissons sous terre? Utiliser le bois dans la construction ou pour du chauffage c'est la garantie que le carbone retournera dans l'air.

Techniquement, l'unique compensation parfaite implique un enfouissage.

fabrice.tressard@ffe-modem.org